Articles

Affichage des articles du novembre, 2018
Image
Faucheurs d'étoiles
Il n’est pire blessure que glace qui s’abat sur un bourgeon en fleur, que foudre qui éteint dans les yeux d’un enfant l’étoile du berger et crève l’innocence où Dieu l’avait posée.
Dans les brumes d’encens, les alcôves mutiques, des pulsions maléfiques immolent la candeur.
Le venin se distille dans un sang pur et vif, à jamais tue l’amour, à jamais tue la vie.
Mains cruelles, prédatrices sournoises animées par les diables de bestiales bassesses, sous des draps sacrilèges vous avancez masquées et souillez lâchement les velours du printemps,

      vous êtes meurtrières. F
Image
Moi, 5 ans, esclave de vos rêves.


Il est des pays  à un vol d’hirondelle, où les ventres des femmes fabriquent des esclaves, âmes sacrifiées sur l’autel du profit.
Pupilles hébétées, de la peau racornie sur des os déformés, poumons silicosés.
Il est des pays à un vol de corbeau, où des buses cupides se repaissent avides d’entrailles innocentes.
Chaussures dernier cri vêtements flambant neuf, l’illusion, le paraître les bonheurs mercantiles.
Vitrines et portants sont autant de potences. Sur les semelles vierges dans les plis des tissus, sont imprimés les râles d’enfants suppliciés.
Sous un ciel assombri de laide hypocrisie, le soleil renarde
Image
Invasion tropicale.
Les souffles d’alizés ébouriffent les ormes, les nuages complices encorbeillent les vagues.

Les fantômes s’éclipsent sur les photos voilées, les regards se détournent des miroirs endeuillés,

et voguent nos amours.

Nos âmes malhabiles esquissent quelques pas sur le rythme fragile d’un opus hésitant.

Les bourgeons et les fleurs
éclosent en sourires
et parfument le miel 
des désirs platinés.
Jonquilles capucines 
lavande et romarin 
font des moues et des mines 
au son des tambourins,

valsent nos souvenirs.

Réchauffement magique 
surprise climatique 
tempête de caresses
baisers en déferlantes.