Ton nombre d’Or

Refusant les mirages
fables et impostures,
derrière  barricades
je clôturais ma vie.

Au chevet de mes nuits
la quadrature du cercle,
pour les jours de grisaille
la lumière infinie
du divin nombre d’or.

Mais j’avais négligé
comme un acte manqué,
dans mon cœur assoupi
la petite lucarne
où tu t’es immiscée.

J’aligne et je recompte
les calculs qui m’échappent,
l’axe de mes abscisses
s’enfuit désordonné.

Tes hanches symétriques
l’horizontalité de tes seins rebondis
la verticalité de tes désirs gourmands,
désarmants postulats,
inconnues qui m’obsèdent,
triangle des Bermudes
où ma boussole tremble,

mais Dieu,
pour ce Nord que je perds
dans un trouble exalté,
que j’aime tes mystères

et ta géométrie!

Commentaires

  1. José
    MAGNIFIQUE ! C'est un bijou où on voit des éclats dorés

    RépondreSupprimer
  2. Pritos :
    Adorable et ingénieux et vice versa!
    Toujours un plaisir de lire tes ébats verbaux!

    RépondreSupprimer
  3. Pierre J. :
    C'est le propre de nous autres poètes de nous mettre dans des situations différentes, autres. Comme tu le dis justement on va où nous porte notre muse.

    RépondreSupprimer
  4. Michel:
    A vous redonner le goût des maths.

    RépondreSupprimer
  5. Ray:
    Que dire ? J'ai lu les autres commentaires, je ne trouve rien d'autre..." L’axe de mes abscisses s’enfuit désordonné " : une fulgurance de l'esprit,
    "La verticalité de tes désirs gourmands" : ouaf ! un condensé d'images en six mots, mon vieux prof de français s'il la lit depuis le ciel aurait aimé que je lui sorte une phrase de ce gabarit ! Bravo. Bon, je ne vais pas répéter tous les vers... Faut relire et relire.
    J'ai rapetissé tout à coup :-)

    RépondreSupprimer
  6. Adibro:
    Un nouveau coup de fouet tellement tout est net et précis!!!
    Mes vers préférés : "L’axe de mes abscisses
    S’enfuit désordonné." :)

    RépondreSupprimer
  7. Renal:
    "L’axe de mes abscisses
    S’enfuit désordonné"
    Je pense que vous pouvez vous présenter sans trembler devant Dieu après avoir écrit ça ! Compliments !

    RépondreSupprimer
  8. Nadine:
    Pas matheuse du tout ! Je m'ennuyais et ne comprenais pas grand chose ! Mais une vraie réconciliation je viens de faire . Vous avez écrit un bien joli poème , des mots assemblés pour l'amour

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Garçon, l’addition !